Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 14:50

Pour la dernière participation de l'année à une rando organisée dans le département, 7 Vététisliens ont choisi celle de Marsaneix, dimanche 25 octobre. Organisée par le club Cadr'Envrac (tout un programme !), elle était chaudement recommandée par Fred.

Nous étions 7 du club : Christophe, Hervé Robin, Thierry, Florent, Dominique, moi, Fred T. et son fils. Fred nous l'avait bien vendue, et je confirme : rando très sympa, parcours assez roulant avec de nombreux passages dans des petits sentiers en sous-bois. Pour une de nos dernières randos de l'année, sinon la dernière, on a dû effectuer une moyenne record !

Jean-Christophe

Epopée à Marsaneix

Christophe était le reporter-photographe du jour :

Aujourd'hui, me voilà embarqué pour la randonnée à Marsaneix. Après un peu d'errance pour trouver Marsaneix, j'arrive à temps pour les inscriptions. Une fois les formalités faites, je recherche les membres de notre club. Marsaneix n'étant pas si grand, je les trouve finalement assez vite. Donc nous sommes 7 du club, prêts à en découdre avec ces 40 km à venir. Prudents, nous partons en queue de peloton. Dès les premiers kilomètres, Frédéric nous largue avec ses amis. Moi je me surprends à doubler un vététiste en côte, exploit d'autant plus que celui-ci avait un vtt électrique : il devait pas pousser très fort sur les pédales !

La balade se déroule bien, le tracé est parfait, il fait beau et pour le moment je suis le rythme. Au bout d'une quinzaine de kilomètres, le ravitaillement se présente à nous comme une bénédiction : on va pouvoir recharger nos batteries. Vers les 20 km, Hervé commence à montrer des signes de fatigue. La preuve en montée : non seulement je le suis mais en plus je me suis même permis de le doubler, et là, c'est comme une consécration pour moi. Devant Dominique, Florent et Thierry tracent ; nous on s'accroche. Hervé et en perdition mais il tient bon quand même, il a un sacré tempérament. Arrivant en bas d'une descente, on retrouve les 3 échappés en train de réparer une crevaison très opportune pour nous refaire une santé.

Epopée à Marsaneix

Vers les 30 kilomètres, le dernier ravitaillement. Ce dernier a été dévalisé par l'ensemble des vététistes devant nous, mais on arrive quand même à nous restaurer suffisamment. Nous voilà repartis pour les 10 derniers kilomètres. Le rythme baisse un peu mais reste soutenu quand même. On finira par un mur suivi par une montée longue et interminable. Bilan : on aura parcouru 42 kilomètres et réalisé un dénivelé de près de 800 mètres, et le tout en moins de 3h30 !

Epopée à Marsaneix
Epopée à Marsaneix

Partager cet article

Repost 0
Publié par Bruno
commenter cet article

commentaires